Image default
Audio

[Test] Sonos One SL : la réputation n’est pas usurpée

La marque Sonos est probablement la première qui vous vient à l’esprit quand on parle d’enceintes sans fil wifi. Et pour cause, la société américaine est présente sur ce segment depuis ses balbutiements et s’est faite une place de choix lorsqu’il s’agit de s’équiper en système audio multiroom. Dans la gamme sédentaire (comprenez “toujours branchée au secteur”), les enceintes Play:1 ont été remplacées par les One, et représentent l’entrée de gamme du fabricant. Nous avons approché la marque pour tester ce produit, dans sa version “Aram-certified“, c’est à dire sa version SL, qui est amputée des micros utiles à Google Assistant ou Amazon Alexa. Que vaut donc cette enceinte vendue 199 € ? Voici notre test de la Sonos One SL.

Design et ergonomie : entre ennui et réactivité

La Sonos One SL est une belle pièce, bien finie, lourde, agréable au toucher et disponible en blanc ou en noir. Si je parle d’ennui, c’est peut-être parce que ma perception des enceintes sans fil a été biaisée par mon expérience récente avec l’Addon C5 (notre test ici) et son look si particulier. La One SL a côté fait … discrète. Elle se mariera probablement d’autant mieux avec n’importe quel type de déco et d’intérieur.

A l’arrière se trouvent un bouton pour l’appairage et le port ethernet, ainsi que l’alimentation.

Sur le dessus, un pad tactile pour gérer le volume directement sur l’enceinte, ainsi qu’un bouton play/pause. Vous pouvez également passer les pistes en glissant sur le pad vers l’avant ou l’arrière. L’ergonomie est idéale depuis l’enceinte et permet de se passer de smartphone pour les fonctionnalités basiques de lecture. L’application, très complète, vient parfaire le tableau, ce que nous verrons ci-dessous.

L’enceinte est par ailleurs résistante à l’humidité, ce qui en fait une alliée de choix dans une salle de bain ou une cuisine dans une configuration multi-room.

Un son très équilibré, avec ou sans TruePlay

Au niveau du rendu sonore, la One SL propose de base un son homogène et équilibré. Sans toucher aux réglages on a déjà une qualité remarquable pour une enceinte si petite. J’ai testé tous types de morceaux streamés depuis Spotify (rock, synthwave, rap, comptines pour enfant, jazz) ainsi que des podcasts depuis Pocketcasts, et je n’ai pas du tout ressenti l’envie d’aller jouer avec les réglages dans l’application, bien que ce soit tout à fait possible grâce à l’égaliseur ou au mode de détection et de calibrage automatique TruePlay (qui permet, depuis un appareil iOS uniquement, de calibrer le son de façon optimale en fonction de l’emplacement de l’enceinte dans votre pièce). Le gain est appréciable mais pas incontournable, si vous savez comment régler un égaliseur vous pourrez avoir un son aux petits oignons.

Une connectique un peu chiche compensée par une très belle stabilité wifi

C’est sûr que quand on sort de l’Audio Pro Addon C5, la connectique de la One SL peut laisser à désirer. Vous avez le choix entre une connexion wifi et… rien. Pas de bluetooth, pas de jack, pas d’optique, pas de line.

C’est le strict nécessaire mais si ça fonctionne, on peut pardonner n’est-ce pas ? Et comme c’est le cas, on ne fera pas les difficiles : la connexion wifi (2,4GHz, pas de bande 5Ghz comme sur l’Addon C5) est ultra stable, mieux que sur la concurrente précitée qui perdait par moment l’accroche au réseau. En 1 mois de test je n’ai jamais eu à reconnecter l’enceinte et je n’ai jamais eu de coupures de lecture ou de baisse audible de qualité de diffusion.

Une application complète et maîtrisée

L’autre point fort de Sonos, acquis grâce à son expérience éprouvée dans le domaine, c’est son application. Très complète, claire et intuitive, elle permet de gérer la lecture depuis à peu près toutes les sources de streaming musical imaginables sans en sortir . Basculer de Spotify à Apple Music ou Deezer se fait sans encombre, sans jongler entre les applications dédiées.

Si vous disposez de plusieurs enceintes et qu’elles diffusent des morceaux différents, l’onglet pièce vous affichera tout ça distinctement, avec options de contrôle et pochettes inclus.

L’application en elle-même est sobre mais très stable, on ne se perd pas (contrairement à l’application AudioPro plus…rudimentaire).

Sur ce point là également, Sonos fait un sans faute.

Living up to the hype

La Sonos One SL est une enceinte sans fil très efficace, dont l’installation et la première configuration mettent de suite en confiance : tout va être simple avec cette enceinte. Diffuser du son depuis un smartphone, une tablette, une Apple TV, contrôler à la volée avec le pad tactile sur le dessus. Tout est facile et intuitif. Le son est très bon, homogène, la connexion est stable et l’application est très intuitive. La cerise sur le gâteau pour moi : l’absence de micro et donc de Google ou Amazon. En bref, impossible de se tromper en achetant une Sonos One SL !

PS : pour le black friday 2019, une belle réduction est disponible sur l’enceinte qui passe de 199 € à 169 €. Les autres produits Sonos sont également concernés, comme la Sonos One avec assistant qui passe à 179 € au lieu de 229 €, ou encore la barre de son Sonos Beam qui passe de 449 € à 369 €.

 

Cet article peut contenir des liens affiliés. En plus de représenter une source de revenus pour La Revue Tech, ils nous permettent de garder notre indépendance et de partager un avis objectif. Nous ne percevons pas de revenus des marques.

Vous aimerez sûrement

Ajoutez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.