Netatmo_007
Domotique

[Test] Netatmo : tout pour rendre votre maison intelligente

BANNER 4 2

S’il est un marché qui a bénéficié de l’émergence des smartphones dans notre vie quotidienne, c’est bien la domotique. Il y a quelques années encore réservée à un public connaisseur ou prêt à payer un professionnel pour s’équiper sans s’arracher les cheveux, l’exercice est maintenant d’une facilité déconcertante avec un smartphone Android ou un iPhone, mais aussi une tablette ou un ordinateur.

On pourra citer par exemple la gamme Hue de Philips pour le luminaire, mais on s’intéressera aujourd’hui à Netatmo, qui propose une gamme complète pour surveiller notre maison.

Netatmo_006

La camera intérieure pour toujours avoir un oeil chez vous

Vivant en appartement, je ne parlerai pas de la caméra extérieure, mais sachez qu’elle existe bien. Intéressons-nous à la caméra de surveillance d’intérieure, car c’est bel et bien le nom qu’elle porte : c’est simple et clair au moins.

Quelques mots sur les caractéristiques techniques. On pourra connecter la caméra en Wi-Fi ou via Ethernet. La caméra sera capable d’enregistrer en 1080p sur une carte micro-SD ou sur le cloud (le stockage iCloud est disponible, mais il faudra remplir quelques critères). La vision nocturne et la reconnaissance faciale sont de la partie.

On pourra facilement télécharger les vidéos de la carte SD vers la galerie du smartphone, et la qualité y est globalement meilleure que lorsqu’on visionne le live directement depuis l’application. La marque annonce du 1080p mais j’ai plutôt l’impression d’avoir du 480p ou 720p devant les yeux, en Wi-Fi ou en ethernet.

Du côté des fonctionnalités, on est plutôt bien servi. Commençons par la détection et reconnaissance des visages : la détection marche parfaitement, au moindre mouvement, on reçoit directement une notification. Pour la reconnaissance par contre, même si au fur et à mesure la caméra reconnait de mieux en mieux les habitants, il y a encore quelques ratés après plusieurs semaines. Rien de gênant quant à la fiabilité du dispositif cela dit. Les animaux sont également parfaitement détectés et on pourra régler les notifications pour ne pas être averti à chaque fois que minou va manger.

Même si Netatmo annonce que la caméra saura déterminer si nous sommes à la maison ou pas, et donc activer la surveillance ou pas, et c’est effectivement le cas, j’aurais préféré avoir la possibilité de cacher l’objectif de manière physique. Avec cette caméra, je la cache derrière la TV quand je rentre pour ne pas me sentir observé.

Du côté logiciel, si l’application est bien faite, simple à utiliser, elle mérite encore quelques améliorations : il est frustrant d’avoir le message « caméra déjà allumée » quand on essaye… de l’éteindre. Ce n’est pas à chaque fois évidemment, ça se règle facilement avec une mise à jour, mais il faut le préciser.

Pour finir, la caméra est équipée d’un micro, mais pas d’un haut-parleur. On ne pourra donc pas faire coucou à son chien pendant qu’il attend notre retour fuir les cambrioleurs qui viennent de s’introduire chez vous en les prévenant que la police est en chemin. Il n’y a pas non plus de support mural, et ce serait pourtant plus pratique et plus discret de pouvoir la percher à 3 mètres de haut.

Les capteurs d’ouverture pour détecter une intrusion…

Le gros point fort de Netatmo, c’est que la marque propose une gamme complète que l’on peut très simplement développer. Pour venir compléter la caméra intérieure, les détecteurs d’ouverture en sont le parfait exemple. Ces petits boitiers blancs se collent à une porte ou une fenêtre, et se connectent directement à la caméra.

Vous l’aurez compris, le principe est simple, vous recevrez une notification quand la porte ou la fenêtre seront ouvertes et que vous ne vous trouvez pas à votre domicile. Simple et très efficace ! Une fois calibré pendant l’installation, les capteurs sont très sensibles. Un peu trop peut-être : j’ai déjà pu recevoir une notification de tentative d’ouverture de fenêtre à cause de rafales de vent un peu trop violentes (le store vibrait et faisait du coup tremblait la fenêtre). Mais mieux vaut ça qu’un manque de sensibilité : rassurant !

Un bémol sur la portée des capteurs pour leur connexion à la caméra, de l’ordre de 4 ou 5 mètres, au-delà, une autre caméra sera nécessaire… Je pouvais donc mettre des capteurs sur les fenêtres du salon, mais pas dans la fenêtre de la chambre. Point noir également pour la présence de piles, plutôt que d’une batterie.

… et une sirène pour les faire fuir !

Comme pour les capteurs d’ouverture, on pourra tout aussi simplement rajouter une sirène à son installation. Si une intrusion est détectée, et après un court délai pour empêcher l’activation de la sirène via son smartphone, elle émettra un son aigu à 110 dB, l’équivalent d’un hélicoptère ou un peu moins que la sirène des pompiers. Suffisant pour alerter les voisins ou faire fuir les intrus.

La sirène pourra, pendant notre absence, émettre des sons pour simuler la présence de personnes (pleurs d’enfants, aspirateur…) ou d’animaux. Le but étant de faire croire que votre domicile n’est pas inhabité. J’ai, par exemple une Android TV et des lampes Hue. Je peux donc très simplement activer la sirène pour qu’elle émette un bruit de conversation, allumer les lumières et même la TV.

Là aussi ça marche très facilement, contrairement à la caméra on pourra la fixer en hauteur au mur, et comme les capteurs d’ouverture ça fonctionne malheureusement avec des piles.

Surveillez la qualité de l’air chez vous

On sort de la vidéosurveillance avec le capteur de qualité de l’air intérieur intelligent (faut vraiment retravailler les noms Netatmo…). Celui-ci permet tout simplement de suivre la qualité de votre environnement en suivant 4 différents paramètres : la température, le taux d’humidité, la qualité de l’air (grâce à la mesure du ppm, soit la part de molécules de polluant présentes parmi 1 million de molécules dans l’air) ou encore le niveau sonore.

Netatmo_005

Via l’application Healthy Home Coach (iOS & Android), on retrouvera ces 4 mesures, si l’on se trouve dans la bonne fourchette ou non et l’historique. L’application pourra vous prévenir quand il est nécessaire d’aérer votre domicile, et c’est plutôt intéressant parce que nous ne sommes pas forcément sensibles à l’importance d’avoir un intérieur bien aéré.

Comme tous les produits Netatmo, ça s’installe super simplement et s’utilise tout aussi facilement : branchement sur secteur, connexion au Wi-Fi et c’est tout, les mesures commencent. Comptez 59 €.

Un écosystème convaincant & accessible

Le plus gros inconvénient, un peu comme avec Apple j’ai envie de vous dire, c’est qu’on s’enferme vite dans l’écosystème Netatmo. Il n’y a pas vraiment d’intérêt à prendre une caméra intérieure Netatmo et une caméra extérieure d’une autre marque. L’avantage du coup, dans la mesure où tout est relativement bien fait, c’est qu’on a toutes les informations au même endroit : image extérieure, intérieure, sirène, détecteurs d’ouverture. On aura toutes les notifications sur une même application, et l’installation est super simple. Le tout est très simplement contrôlable avec Siri, via Homekit, avec Google Assistant ou encore Alexa.

Après quelques recherches, on ne trouve pas de grosses fuites de données concernant les flux vidéos par exemple. Netatmo place la sécurité de notre vie privée dans ses priorités (forcément, ils ne vont pas dire le contraire), et la marque se montre réactive quand il s’agit de régler des problèmes de sécurité. Plutôt rassurant, quand les principales concurrents appartiennent à Google ou Amazon (sans parler des entreprises chinoises…).

En plus de la surveillance de votre maison, que ce soit de la vidéosurveillance ou la qualité de votre intérieure, Netatmo propose également des solutions pour contrôler la température ou suivre les conditions météo. On aurait pu espérer que l’achat en pack revienne moins cher mais ce n’est malheureusement pas le cas : la caméra intérieure + 3 capteurs d’ouverture + la sirène seront facturés 380 € sur le site de Netatmo, mais des promotions sont parfois proposées sur Amazon : un investissement certes, mais qui permettra de quitter votre maison sereinement, et c’est plutôt sympa à l’approche des vacances d’été.

4 commentaires

Avatar
Diplo 27 juin 2020 at 23 h 55 min

Équipé en netatmo depuis deux ans (camera extérieure, thermostat connecté, station météo), il faut avouer que ça marche plutôt très bien et on s’habitue très vite à l’utilisation au quotidien.

Deux points négatifs quand même pour ma part.
La consultation des vidéos de la caméra via l’appli ou l’interface web : quelle que soit la connexion dont on dispose, ça lag et je crois que c’est leur service de streaming qui est moyen.
Deuxième chose, l’absence d’authentification à deux facteurs. C’est un peu limite en 2020 je trouve.

Répondre
Tony
Tony 28 juin 2020 at 15 h 55 min

Effectivement, merci pour ce retour !
Comme tu dis, c’est simple d’utilisation mais encore perfectible. Notamment la qualité vidéo, ça je ne peux pas te contredire.

Répondre
Avatar
THIAVILLE 13 novembre 2020 at 19 h 06 min

Bonjour,
Je ne suis pas du tout satisfaite des détecteurs d’ouverture de portes et fenêtres. Bcp trop sensibles, et peu fiables. A plusieurs reprises, ils m’ont alertée pour ma porte de garage qui devait être soit disant ouverte et même problème pr une fenêtre dans ma véranda. J’ai fait déplacer mes voisins x fois inutilement. J’ai donc désactivé les 3 détecteurs et c’est bien dommage… Je ne laisse que la caméra qui me donne entière satisfaction. J’aurais aimé laisser un message sur le site de NETATMO mais je n’ai pas trouvé pour leur adresser mon avis.
C’est un achat pour moi inutile.
Cordialement.
Sylvie.

Répondre
Tony
Tony 13 novembre 2020 at 19 h 31 min

Bonjour,
Merci pour votre retour Sylvie.
Avez-vous essayé de recalibrer les capteurs ? Ou de contacter Netatmo pour un échange ? Ils sont peut-être défectueux.
Je ne me souviens pas avoir eu ce genre de problème pendant mon test.
Cordialement,
Tony

Répondre

Ajoutez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.