Devenir Gendarme Spéléologue : Passer le concours de sous-officier de gendarmerie

Date:

Depuis quelques années, la spéléologie est bien plus qu’un loisir ou qu’une activité sportive. Cette activité très spécifique s’insère aussi dans le cadre d’une des missions régaliennes.

C’est ainsi que les spéléologues de la gendarmerie ont vu le jour. Top Gend nous informe sur ce qu’il faut savoir sur ce métier, ses origines, ainsi que le parcours à suivre pour l’exercer.

Qu’est-ce que la spéléologie ?

spéléologues pour les services de l'etat

La spéléologie est une science basée sur l’exploration et l’étude des cavités souterraines.

Cette dernière conduit aussi à la réalisation de la cartographie et à la visite des grottes.

C’est donc une étude scientifique qui se mène au sein des grottes naturelles et volcaniques. Les activités qui y sont liées l’assimilent néanmoins à une discipline sportive.

Pourquoi faire de la spéléologie ?

La spéléologie est une discipline qui demande beaucoup de rigueur, et une confiance en soi absolue. Vouloir faire de la spéléologie répond à un goût prononcé pour la curiosité, pour l’aventure et les découvertes. Vouloir partir dans les entrailles de la Terre c’est faire preuve de détermination et de volonté. C’est vouloir s’ouvrir à la nouveauté, sans avoir peur de ce que l’on peut rencontrer ou trouver.

Faire de la spéléologie c’est aussi s’exposer à des risques, plus ou moins graves, car les lieux à explorer ne sont pas toujours faciles d’accès.

Vouloir être spéléologue c’est aussi vouloir mêler la découverte à une pratique sportive intense.

Se faufiler au travers des cavités, dans la pénombre, sans qu’il n’y ait aucun bruit autour de vous, cela peut parfois être angoissant.

Il faut avoir un esprit d’équipe et vouloir mettre en lumière des aspects inconnus de notre environnement.

Qui a inventé la spéléologie ?

speleologues gendarmerie
speleologues gendarmerie

L’invention de la spéléologie a une origine bien précise que vous devez connaître si vous êtes intéressé par ce sport.

La genèse de cette science remonte au XIXe siècle en Angleterre.

L’anglais nommé John Birkbeck est l’inventeur de la spéléologie, après que ce dernier ait effectué deux explorations de grottes.

Il a parcouru le Gaping Gills en 1842 puis l’Alum Pot entre 1847 et 1848. C’est ainsi que ce citoyen a inscrit son nom dans l’histoire de la science en Angleterre.

La science de l’exploration des grottes n’est pas uniquement attribuée à John Birkbeck. Cette dernière doit aussi son existence à un autre anglais du nom de Balch E. Herbert. Celui-ci a suivi l’expérience de son prédécesseur pour explorer les cavités souterraines de Wookey Hole en Angleterre. Cette exploration est apparue près de 50 ans après la révélation de John. Toutefois, c’est une expérience qui a permis à de nombreuses personnes de connaître cette science.

À la suite des expériences anglaises, quelques Français se sont engagés dans l’exploration des cavités souterraines de leur pays. C’est ainsi que le Français Édouard Alfred Martel s’est lancé dans la spéléologie au sein du Gouffre de Padirac. Ce dernier a travaillé dans ce milieu confiné au cours de l’année 1890. C’est un effort louable puisque ce dernier a mis sur pied des astuces propres à lui pour faciliter l’étude des grottes.

Comment devenir gendarme spéléologue ?

La spéléologie est une science qui se retrouve à son aise auprès des gendarmes. Ceux-ci s’en servent en effet pour effectuer des enquêtes sur divers faits. Pour devenir gendarme spéléologue, vous devez avoir certaines compétences intellectuelles. Elles ne suffisent cependant pas pour avoir ce titre. Vous devez passer le concours d’entrée dans le corps des gendarmes spéléologues.

Quels sont les diplômes requis pour devenir gendarme spéléologue ?

Le gendarme spéléologue est un professionnel qui est sollicité pour effectuer des recherches sur des missions ponctuelles. En France, la spéléologie de la gendarmerie est basée dans les Pyrénées-Atlantiques et en Isère. Pour rejoindre ce corps, vous devez impérativement être gendarme. C’est le premier titre que vous devez avoir pour être gendarme spéléologue. La sélection se fait généralement parmi les agents de la gendarmerie de haute montagne. Les fonctionnaires de la gendarmerie de brigade sont aussi éligibles.

speleologues gendarmerie
speleologues gendarmerie

Le fait d’être un gendarme seul ne suffit pas pour entrer dans le service de spéléologie de la gendarmerie.

Pour devenir gendarme spéléologue, vous devez avoir le titre de sous-officier ou d’officier. Pour le premier statut, le diplôme requis est le baccalauréat ou tout autre diplôme équivalent.

Ce choix est fait en fonction des missions qui vous seront confiées. Pour être sur des enquêtes plus complexes, vous devez avoir le baccalauréat plus cinq ans d’études. Les diplômes équivalents sont aussi acceptés pour le statut d’officier.

Le citoyen qui ne détient aucun de ses diplômes dispose aussi de la possibilité d’entrer dans le corps des gendarmes. C’est une façon d’aider ceux qui ont une passion pour le métier, mais qui sont bloqués à l’entrée à cause du diplôme. Ces derniers peuvent servir en tant que Gendarme Adjoint Volontaire (GAV). Ils servent la gendarmerie pendant une longue période. Ensuite, ces derniers pourront passer le concours de sous-officier à l’interne pour être recrutés en tant que gendarme.

Quel concours peut-on passer pour devenir gendarme spéléologue ?

Pour entrer dans l’un des corps de spéléologie de la gendarmerie, vous devez passer un concours d’entrée. Il en existe plusieurs compte tenu du diplôme que possède le candidat. Si vous avez le niveau Bac ou un diplôme équivalent, vous devez  passer le concours de sous-officier de gendarmerie. Ce dernier se déroule en plusieurs phases en vue de recruter les meilleurs agents. Vous serez examiné d’abord pour une phase d’admissibilité.

Vient ensuite l’étape d’admission pour un recrutement final. Vous serez soumis, au cours de ces phases, à des épreuves écrites. Des oraux s’en suivront puis vos compétences techniques seront aussi jugées. Lorsque vous êtes admis pour le concours de sous-officier, le service vous envoie en formation pour 12 mois.

Les candidats de niveau Bac+5 ou ayant un diplôme équivalent peuvent passer le concours d’officier de gendarmerie. Pour ce test, ils seront soumis à trois différentes épreuves. Il s’agit des épreuves orales, écrites et techniques. Dans cette catégorie, le concours est un peu plus corsé puisque les candidats sont affectés à un niveau supérieur. Après la réussite à ce concours, les candidats admis sont envoyés en formation à l’École des Officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN). Cette formation dure 24 mois pour leur conférer le titre d’Officier de police judiciaire (OPJ). C’est la qualification nécessaire pour être spéléologue dans la gendarmerie.

Pour intégrer l’un des corps de spéléologues, le sous-officier ou l’officier doit en faire la demande auprès de sa hiérarchie. En dehors des diplômes, il serait avantageux pour vous de disposer de quelques prérequis dans le domaine. Vous aurez ainsi plus de faciliter pour être reçu. Suite à un test de recrutement, le candidat suivra une formation de 35 semaines. À l’issue de cette période, vous pourrez intégrer l’un des groupes de spéléologues de la Gendarmerie nationale.

Quel est le salaire d’un gendarme spéléologue ?

Le salaire d’un gendarme qui travaille en milieu confiné se détermine de la même manière que celui des autres fonctionnaires. La solde de l’agent sera calculée sur la base des grilles indiciaires prévues. Ce salaire de base connaît différentes sortes de majoration en fonction de l’expérience du gendarme spéléologue. Toutefois, sa situation personnelle est aussi prise en compte pour calculer sa rémunération.

Quelle est la solde selon le grade des gendarmes spéléologues ?

Au bas de l’échelle, vous avez les Gendarmes Adjoints Volontaires. Ces derniers ne possèdent pas de diplôme avant d’entrer dans les groupes de spéléologues. Ce facteur joue donc sur leur rémunération. Un GAV dispose d’une solde nette située entre 800 et 950 euros par mois. Cette rémunération ne prend pas en compte les diverses primes que celui-ci peut percevoir. Toutefois, il obtient une majoration d’environ 250 euros pour l’allocation mensuelle alimentaire.

À la suite des Gendarmes Adjoints Volontaires se trouve la classe des sous-officiers de la Gendarmerie. Ces fonctionnaires étant reçus avec le niveau Bac perçoivent un peu plus que la classe précédente. Leur solde dépend de la hiérarchie au sein de leur catégorie. L’agent situé au premier échelon peut toutefois percevoir au minimum 1600 euros brut. Quant à ceux du dernier échelon du grade de major, le salaire mensuel brut est d’environ 2800 euros.

Au sommet de l’échelle se trouvent les Officiers de la Gendarmerie. Ces derniers perçoivent différentes soldes brutes. Cette variation est due à la fonction et à l’expérience de chaque agent. Un sous-lieutenant se retrouve avec un salaire brut de 1800 euros environ par mois. Lorsque ces derniers atteignent le grade de général de division, ils peuvent percevoir jusqu’à 5500 euros brut mensuels. La rémunération varie entre ces deux niveaux tout au long du parcours du gendarme spéléologue.

Quelles sont les primes et indemnités du gendarme spéléologue ?

Le gendarme spéléologue s’expose à divers risques dans l’exercice de ses fonctions. C’est l’intérêt des primes ou indemnités pour couvrir ces risques auxquels il s’expose. Le fonctionnaire perçoit la prime de qualification technique. C’est un avantage accordé aux sous-officiers qui appartiennent à l’équipe de soutien administratif et technique. Ceux-ci doivent avoir un diplôme de qualification supérieure avant de pouvoir en bénéficier dans les conditions requises.

Vous avez ensuite l’indemnité de sujétion pour service à l’étranger (ISSE). C’est un avantage accordé au gendarme spéléologue qui va en mission à l’extérieur. Le montant de cette indemnité est déterminé en fonction du nombre de jours par l’agent à l’étranger. Le but est de couvrir les risques auxquels ce dernier est exposé lors de sa mission en territoire étranger. Le coefficient multiplicateur pour la détermination de cette indemnité est de 1,5.

Enfin, le sous-officier peut percevoir la prime d’habillement pour lui permettre d’être présentable. Avant de percevoir cette indemnité, le fonctionnaire doit avoir une ancienneté de trois ans au minimum. Les conditions de l’octroi ainsi que le montant sont fixés par arrêté ministériel.

Quelle est l’évolution de carrière d’un gendarme spéléologue ?

En intégrant le corps des gendarmes spéléologues, l’agent a la possibilité de gravir les échelons pour passer à de nouveaux grades. Sachez cependant que les grades de la gendarmerie de haute montagne sont quasiment identiques, quel que soit le corps d’appartenance du fonctionnaire. Ces derniers sont déterminés pour délimiter la hiérarchie qui existe au sein des différents corps.

Les premiers grades du gendarme spéléologue

Les officiers de la spéléologie dans la gendarmerie entrent avec le grade de sous-lieutenant. Pour passer au niveau supérieur, ces derniers doivent faire preuve de discipline. C’est le seul élément qui peut vous empêcher d’être lieutenant après une année d’expérience. Ainsi, pour passer lieutenant, vous devez porter votre grade de sous-lieutenant durant 1 an tout en étant discipliné.

Le grade suivant est celui du capitaine. À ce niveau, les responsabilités augmentent et le passage est aussi automatique. Toutefois, pour l’obtenir, vous devez porter le grade de lieutenant durant 4 ans et exercer votre fonction avec dévotion et discipline.

Les grades supérieurs pour un gendarme spéléologue

Lorsque vous atteignez le niveau de capitaine, vous pouvez maintenant viser des grades plus hauts. Le premier niveau que vous pouvez atteindre est celui de commandant. Deux conditions sont nécessaires pour y arriver. Vous devez d’abord porter le grade de capitaine durant quatre années. Il est ensuite important d’être à deux ans de l’âge requis pour ce grade.

Après trois ans de port du grade de commandant, le gendarme spéléologue peut passer au niveau de lieutenant-colonel. En plus de l’année d’expérience, il doit être à trois ans de la limite fixée pour l’âge du lieutenant-colonel. L’enquêteur des espaces souterrains peut ensuite obtenir le grade de colonel s’il porte son dernier galon durant trois ans au minimum. Ce dernier doit être aussi à trois ans de la limite pour ce grade.

Enfin, il pourra évoluer pour le grade de général. À ce niveau, le fonctionnaire passera deux différents grades de généraux. Le premier est celui de général de brigade qu’il obtient après 4 ans de port du précédent grade. À cela s’ajoutent les trois ans d’avance sur la limite d’âge du niveau de général de brigade. Le gendarme spéléologue peut enfin devenir général de division s’il porte le précédent galon durant 2 ans et 6 mois. En matière d’âge, il doit être à deux ans de la limite prévue pour le niveau de général de division.

Actualités des Entreprises chez Revue des Technologies
Véritable outil d'autoformation pour tous les professionnels. Découvrir des actualités sur la Technologie, innovation, Intelligence artificielle, industrie 4.0, robotique, numérique, blockchain
Entreprises technologies
spot_img
Entreprises technologies
Véritable outil d'autoformation pour tous les professionnels. Découvrir des actualités sur la Technologie, innovation, Intelligence artificielle, industrie 4.0, robotique, numérique, blockchain
Technique SEO 2023Technique SEO 2023
SEO 2023SEO 2023

Tendance

indicateur E reputationindicateur E reputation

Plus d'informations sur ce sujet
Autres sujet

Comment caster Netflix sur son téléviseur de salon : Installation et configuration

Accessible sur abonnement, Netflix est un service de streaming...

Meilleur Coffre-fort numérique : Avantages Inconvénients

Découvrir les meilleures solution de e-coffre-fort numérique pour consulter,...

Recherches associées google : Avantages & Inconvénients

Découvrir les avantages de la Recherches associées Google Fonctionnalités mises...

TuneFab pour télécharger des musiques Spotify au format MP3 ? 

TuneFab téléchargement de musique Spotify en MP3 Avez-vous déjà voulu...