Comment faire une analyse des pratiques professionnelles

Date:

L’analyse des pratiques professionnelles (APP) ! Aviez-vous déjà entendu parler de cet outil ? Il permet aux experts d’un secteur donné d’échanger collectivement sur leur activité dans le but de trouver des solutions aux problèmes qu’ils rencontrent au quotidien dans l’exercice de leur fonction.

Adimpletionum

Aujourd’hui, l’analyse des pratiques professionnelles connait un grand essor et il est important d’avoir plus d’informations sur cette technique. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’APP.

Qu’est-ce que l’analyse des pratiques ?

L’expression « analyse des pratiques » est une méthode de formation ou de perfectionnement qui est basée sur l’analyse d’expériences professionnelles récentes ou en cours. Cette pratique s’inscrit avant tout dans une démarche collective. Que l’initiative provienne d’un individu ou de l’organisation, il s’agit dans tous les cas d’un travail collectif.

Tous les collaborateurs d’une même organisation se rassemblent au sein d’un groupe d’analyse des pratiques (GAP). Ce dernier est animé par un intervenant formé à l’analyse des pratiques. Souvent, l’on a recours à cet outil dans les métiers qui comportent une composante relationnelle prédominante.

C’est le cas du secteur éducatif, socio-éducatif, professions de soin, etc. Cette méthode de formation ou de perfectionnement se base sur le fait que l’expérience professionnelle est une source capitale de la construction de savoirs.

Quelles sont les 5 composantes de l’analyse de pratique ?

Une analyse de pratique se décline en 5 composantes.

Découvrons-les ensemble.

L’observation (décrire le perçu)

Chaque participant décrit des situations professionnelles concrètes qu’il vit ou a vécues. Les faits doivent être relatés de manière à rester proches de ce qui s’est passé et de ce qui a été ressenti. Pour organiser son récit, le narrateur le fait suivant une logique et un point de vue qu’il adopte pour raconter ce qui s’est passé.

La narration des faits peut prendre différentes formes. Le participant peut ainsi organiser son récit de manière :

  • chronologique avec déroulement des faits ;
  • spatiale avec des arrêts sur images ;
  • émotionnelle avec la présence d’une tonalité affective provoquée par les faits, etc.

Décrire le perçu n’est pas une démarche naturelle, mais cela suppose de mettre des mots sur ce qui s’est passé ou ce qui a été ressenti afin de reconstruire une situation.

La problématisation (ce qui pose question, un angle d’attaque)

Problématiser revient à trouver le point d’entrée pour traiter la situation, c’est-à-dire ce qui pose question ou qui retient l’attention. Autrement dit, cela revient à construire l’objet et à choisir ensuite sous quelle dimension il sera analysé. Il faudra trouver l’enjeu du questionnement et étayer le problème en formulant des hypothèses pour répondre au problème ou élucider la situation.
Il est important de savoir qu’il ne s’agit pas de résoudre le problème, mais de le poser.

L’analyse (créer du sens)

Faire une analyse revient à créer du sens. Cela consiste à interpréter la situation ayant rapport avec la problématisation. Pour ce faire, il faut choisir certains éléments de la situation et les relier entre eux afin d’avoir une signification.

La théorisation savoirs, modèles de compréhension et d’action

Ici, il faut détecter ce que l’analyse révèle pour avoir une meilleure compréhension des situations à venir. Cela permettra d’y répondre plus adéquatement à l’avenir. De manière plus précise, après analyse, le groupe d’analyse des pratiques (GAP) dégage des règles, des modèles de compréhension, des actions qui lui serviront dans le futur s’il arrivait qu’il rencontre ultérieurement des situations ayant les mêmes caractéristiques.

La conception de nouvelles pratiques (réinvestir dans l’action)

Réinvestir dans l’action est une démarche réflexive sur le sens. Cela voudra dire que le praticien peut s’approprier du savoir qui a été construit durant la théorisation et peut le recontextualiser face aux situations professionnelles qu’il rencontre.

Quels sont les principaux courants de l’analyse des pratiques professionnelles ?

Il existe deux types de courants historiques de l’analyse des pratiques qui sont à l’origine des pratiques actuelles : celui issu des travaux de Balint et celui issu de l’approche réflexive de Schön.

L’approche Balint

Michaël Balint, médecin et psychanalyste, propose dans les années 40 des séminaires à l’endroit des médecins généralistes. Aujourd’hui, ces séminaires sont connus sous le nom de « groupes Balint ». Balint pense que les professionnels de la santé ne sont pas préparés pour faire face à la relation avec les malades.

Pour cela, il estime plus pertinent de proposer aux médecins de réfléchir à partir de situations réelles, de cas leur ayant posé problème au lieu de leur donner un enseignement sur les concepts de la psychanalyse. Le travail consiste à travailler sur le contre-transfert dans la relation médecin-malade. À l’heure actuelle, des groupes Balint fonctionnent toujours.

La pratique réflexive de Schön

Le second courant de l’analyse des pratiques vient des travaux Schön et Argyris sur la science action. Leur principe est que l’action représente une source de connaissance. Ainsi, Schön a développé le concept de « praticien réflexif ». En effet, le praticien réflexif a pour objectif d’étudier le savoir des professionnels qui vient de leur pratique professionnelle. C’est de là que Schön développa le concept de la réflexion en cours et sur l’action.

Comment analyser une expérience professionnelle ?

Analyser une expérience professionnelle est le fait de savoir reconstruire au travers d’un récit écrit ou oral, une réalité professionnelle vécue. Pour analyser une expérience professionnelle, il faudra se mettre à deux, en groupe ou si possible seul et faire recours aux modalités qui relèvent de l’analyse de pratiques proprement dite.
Le but n’est pas de s’attarder sur l’expérience, mais plutôt sur le parcours de vie dans sa diversité et ses évolutions.

Pourquoi et comment analyser sa pratique professionnelle ?

Analyser sa pratique professionnelle présente de nombreux bénéfices. Avant toute chose, cette méthode permet de dialoguer dans un espace d’écoute et d’accueil neutre dans l’objectif de mettre en place des actions éducatives adaptées. Les analyses de pratiques professionnelles permettent de prendre du recul et de mettre à distance des situations compliquées.

Mieux, elles favorisent la bientraitance, renforcent la cohésion des équipes, inscrivent chaque salarié dans une démarche d’accompagnement coordonnée et efficace. Analyser sa pratique professionnelle est aussi un moyen de compenser les manques d’une formation professionnelle initiale et permet de tirer des savoirs des expériences.

Ces analyses permettent d’inclure « l’autre » dans ses pratiques sans le juger, mais plutôt l’aider. Participer à des séances d’analyses des pratiques professionnelles dynamise l’institution et l’inscrit dans une démarche qualité d’amélioration continue.

Comment analyser sa pratique professionnelle ?

Une séance d’analyse des pratiques professionnelles se déroule en groupe et dure environ 2 à 3 heures. Les séances d’analyse se déroulent généralement de la façon qui suit. L’animateur du groupe énonce les modalités de fonctionnement de la séance. Après cette étape, une situation problématique est proposée par un participant volontaire.

Des questions seront posées à ce dernier par le formateur-animateur afin d’avoir plus de données descriptives de l’expérience présentée. Par la suite, le groupe d’analyse des pratiques met en place des actions d’amélioration

Actualités des Entreprises chez Revue des Technologies
Véritable outil d'autoformation pour tous les professionnels. Découvrir des actualités sur la Technologie, innovation, Intelligence artificielle, industrie 4.0, robotique, numérique, blockchain
Entreprises technologies
spot_img
Entreprises technologies
Véritable outil d'autoformation pour tous les professionnels. Découvrir des actualités sur la Technologie, innovation, Intelligence artificielle, industrie 4.0, robotique, numérique, blockchain
Technique SEO 2023Technique SEO 2023
SEO 2023SEO 2023

Tendance

indicateur E reputationindicateur E reputation

Plus d'informations sur ce sujet
Autres sujet

Google Slide : Suite Web gratuite Google Docs Editors

Utiliser Google Slide de Google Docs Editors pour réaliser...

NATUROMARKET : Interview Business & Développement avec Marie Berthé

Naturomarket est la première boutique en ligne, créée par...

Guide des meilleurs logiciels de supervision informatique : Étude comparative

Etude comparative ou guide des meilleurs outils de supervision...

Où trouver une idée de séminaire d’entreprise ?

La création d’un séminaire d’entreprise est un art, car...