Image default
Smartphones

[Test] Samsung Galaxy Note10+ : la partition parfaite

Une fois n’est pas coutume je vais commencer ce test du Galaxy Note10+ par une remarque très personnelle qui m’est venue à l’esprit dès que j’ai allumé le téléphone la première fois : tester un smartphone Samsung après une conversion à la Pomme est un exercice franchement intéressant puisque certains points négatifs que j’ai pu soulever par le passé sur les smartphones de la marque prennent une toute autre dimension.

Le Galaxy S10e, que j’ai pu avoir en main juste après mon passage sur l’iPhone XS, a été testé alors que j’utilisais encore plus ou moins activement les derniers services qui me retenaient attachés à Google (Photos, Keep, Youtube, Maps pour ne pas les citer). Maintenant que ces services ont été éradiqués de mon utilisation quotidienne (reste ce satané Youtube tout de même à cause de récents problèmes sur invidious…), je vois d’un tout autre oeil la surcouche Samsung et ses applications que je considérais auparavant comme “doublons inutiles polluants”…

Les atouts du Note10+ n’en paraissent dès lors que plus glorieux…

Design, finitions et prise en main : un sans faute…si vous avez des mains gigantesques

Passons rapidement sur les spécifications techniques. Le Note10+ est un très grand smartphone (162.3 x 77.2 x 7.9mm), plutôt lourd mais très bien équilibré (196g). L’écran présente une diagonale de 6,8 pouces pour une résolution de 3040 x 1440 ppi. 12Go de RAM et 128Go de ROM (extensibles via microSD) complètent le tableau, sans oublier le port USB-C (plus de jack !) et le fameux S-pen toujours bien intégré au chassis.

A titre personnel, ce type de smartphone ne me conviendra jamais à cause de sa taille beaucoup trop imposante, mais il faut reconnaître à Samsung les efforts pour aider à la prise en main de l’objet. Les bords sont en effet travaillés de telle sorte que la tenue du téléphone est assurée, avec une parfaite symétrie visuellement et pratiquement appréciable. Les finitions sont en outre impeccables, comme de coutume sur les Note.

Il y a eu une petite polémique au moment de la sortie des Note10 concernant les boutons physiques du téléphone. Après avoir (enfin) supprimé la touche Bixby dédiée, Samsung a cru bon de mettre par défaut le lancement de son assistant sur la touche “power”… forçant ainsi une manipulation supplémentaire pour éteindre le téléphone (depuis la barre de notification). A titre personnel, ce fonctionnement ne me dérange pas (je n’ai pas eu vent d’un tel “shitstorm” quand Apple a fait exactement la même 2 ans avant mais bon…), l’accès à l’assistant étant à priori plus fréquent que l’extinction ou le redémarrage du téléphone… Enfin bref, tout ceci rentre dans l’ordre que vous souhaitez dans les paramètres.

 

Cette symétrie n’est même pas cassée par un lecteur d’empreinte sur la touche de mise sous tension comme sur le S10e puisque ce composant est désormais intégré à l’écran. L’idée est bonne et rejoint ce que peuvent faire d’autres concurrents, mais à l’usage je dois avouer avoir été plutôt déçu de l’efficacité du lecteur à ultrasons du Note10+. Je dois m’y reprendre à plus d’une fois pour passer le verrouillage à cause d’une zone d’input trop petite et que, malgré plusieurs semaines avec le téléphone, je n’arrive toujours pas à situer du premier coup de façon “naturelle”. Bref, cette technologie est encore relativement jeune et nul doute qu’elle s’améliorera avec le temps.

Un point sur lequel Samsung déçoit rarement (et ça ne sera très certainement pas le cas sur ce Note10+) c’est sur l’écran… Par où commencer… L’écran est superbe, les couleurs gérées et rendues à la quasi perfection, avec une réactivité infaillible. Cet écran, avec son minuscule poinçon centré pour la caméra frontale, donne l’impression de ne tenir que ça en main : un écran. C’est tout bonnement impressionnant de constater à quel point le coréen améliore et perfectionne ses dalles année après année (normal quand on sait qu’il s’agit là d’une de ses principales sources de revenus et donc de vitrine technologique). Lisible dans toutes les conditions de luminosité, sous tous les angles imaginables, l’écran du Note10+ est saisissant.

Un appareil photo complet et efficace

Le principal apport du Note10+ en terme de photographie est le set de trois capteurs au dos : un ultra grand angle 16MP, un grand angle 12MP à double ouverture f/1,5 et f/2,4 et le téléobjectif (zoom) 12MP. Ils sont complétés par un flash (qui ne vous sert qu’à trouver vos clés dans votre sac on est d’accord ?) et un capteur Time of Flight (qui sert dans le mode portrait ou dans l’application de mesure d’objets). Cet équipement permet une versatilité forcément appréciable au quotidien. Ci-dessous, la même scène capturées avec chaque objectif alternativement.

En pratique, avoir un ultra grand angle permet de capturer une scène plus large sans bouger (mais en acceptant une forte distortion en échange…).

En plein jour, les clichés produits sont absolument délicieux à regarder, même si on n’en attendait pas moins du plus haut de gamme des smartphones Samsung. De nuit, les photos sont un poil plus brouillonnes, surtout sur l’ultra grand angle. Le résultat reste toutefois exploitable, surtout pour un usage mobile (Instagram, Twitter etc).

Les possibilités sont très nombreuses avec ces optiques et devraient largement vous satisfaire dans la majorité des cas. Et comme toujours avec Samsung, l’application photo est très complète et de plus en plus intuitive, encore un bon point.

One UI : une toute autre musique

Je pointais dans mon article sur le S10e les problèmes que j’avais avec One UI et notamment le côté doublon des applications maison (voire triplon (?) si on compte les apps Microsoft préinstallées). Comme je le disais, ma situation personnelle a évolué et je regarde d’un tout autre oeil toute alternative aux applications de Google (bien que le problème de fond d’Android persiste, par nature…). Je me suis donc “forcé” à ne pas utiliser Chrome, Maps, Drive, GPhotos, Gmail et Keep mais à me servir des alternatives proposées et je dois avouer avoir été agréablement surpris. Bien sûr j’enfonce des portes ouvertes : évidemment que l’expérience utilisateur est complètement différente si on s’en tient aux applications de Samsung sur un smartphone Samsung, tout est plus cohérent, avec la même logique et les mêmes éléments de langage.

Ajoutez à cela le S-pen (et ses nouveaux tours de magie peu convaincant pour qui n’éprouve aucune affection pour les tricks à la Harry Potter), toujours plus complet, toujours plus efficace et précis et vous obtenez une vraie expérience complète et fonctionnelle.  On peut aisément envisager des usages aussi diamétralement opposés que la retouche photo/vidéo nomade et la prise de notes, ou encore la signature de documents professionnels.

Enfin, un petit mot sur la réactivité de l’ensemble qui est ma foi tout à fait satisfaisante, sans être exemplaire comme sur un OnePlus ou un iPhone (récent). Là aussi on sent que Samsung a fait de gros efforts et le passage d’une app à une autre se fait sans encombre, avec une bonne gestion en mémoire des applications ouvertes et en utiisation (Spotify, Maps.me etc.). Merci les 12Go de RAM.

Par contre je n’ai pas pu me résoudre à utiliser Bixby intensivement comme je le fais pour Siri. L’assistant maison répond plutôt bien présent pour des tâches basiques mais est dans les choux pour des demandes complexes. Gageons qu’un peu plus de temps avec le smartphone à l’entraîner lui permettrait de progresser mais je n’en ai pas eu l’occasion.

Autonomie : de l’intérêt d’avoir un énorme smartphone

Le seul avantage que je suis forcé d’accorder aux immenses téléphones comme le Note10+ concerne leur autonomie, en général largement supérieure à la moyenne… Une fois encore c’est vérifié ici, le téléphone m’ayant tenu, pendant ma période de test, 2 journées complètent d’utilisation (merci l’accumulateur de 4 300 mAh). Bien sûr, les charges rapides filaire et sans fil sont de la partie et le chargeur 25W, fourni dans la boîte, permet une charge complète en à peine plus d’une heure ! De quoi voir venir …

Le Galaxy Note10+ est certainement le plus complet de tous les smartphones du moment, tous OS confondus

Le Samsung Galaxy Note10+ est, quelle surprise, le meilleur Note produit par Samsung. C’est aussi et surtout le smartphone le plus complet sur le marché, tous OS confondus, avec des fonctionnalités et des applications spécialisées par dizaines, un set équilibré et complet d’appareils photos, une autonomie monstre, le tout dans un châssis somptueux. Le S-pen justifie-t-il à lui seul l’écart de prix entre le S10+ et le Note10+ ? A vous de voir mais quoiqu’il en soit, voici un smartphone taillé pour les plus exigeants d’entre nous.

Samsung connaît la chanson et orchestre avec brio.

Vous aimerez sûrement

Ajoutez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.