Image default
Objets connectés

[Test] Garmin Vivomove HR : portée par l’écosystème

Au royaume des montres connectées, deux espèces cohabitent et offrent chacune suffisamment d’avantages à l’utilisateur pour justifier l’achat de l’une plutôt que l’autre. Ces espèces, ce sont les montres connectées classiques, les “écrans au poignet”, d’une part, et les montres hybrides, qui offrent une variété très grande de d’options : petit écran monochrome à la Withings, notifications lumineuses sans écran chez Fossil ou encore complication de suivi d’activité chez Frédérique Constant.

Garmin, qui dispose d’une gamme très complète de traqueurs d’activités et de montre connectées classiques (Vivoactive, Forerunner, Fenix etc) propose également sa vision de la montre hybride avec la Vivomove HR, montre à aiguille au style passe-partout voire raffiné, qui propose un écran joliment dissimulé capable de vous fournir tout un tas d’informations.

Vous l’aurez compris, c’est de cette montre que nous allons parler dans notre test aujourd’hui.

Pour donner un peu de contexte à ce test, sachez qu’il a été réalisé avec la participation de Ben qui a utilisé la montre une semaine, lui qui souhaitait ardemment s’offrir/se faire offrir une Vivomove pour Noël. Il a finalement opté, comme moi, pour une Vivoactive 3, pour des raisons qu’il détaillera en fin d’article.

Finitions, taille, lisibilité : on vous dit tout

1ère impression : la Vivomove est plutôt grosse pour une montre analogique aussi épurée, ce n’est pas habituel. Les proportions sont déroutantes, ça fait un peu gros jouet… Au premier abord, les aiguilles font cheap, fines et jaunes fluo comme ça. Par contre la couronne acier et le fond « irisé » remontent l’aspect global.

Pour ce qui est de l’écran, celui-ci est vraiment très bien intégré, c’est le vrai plus : c’est beau et ça change (encore plus discret que sur la Withings).

Au quotidien, et avec l’habitude, la montre est passe partout, résistante, ne prend manifestement pas de crasse, éventuellement un peu sur le bracelet sous le serrage mais ça part facilement à l’eau.

Ben a bricolé sa cheminée en portant la montre et après une petite frayeur en frottant la brique, il s’avère qu’elle est bien plus résistante qu’il n’y paraît, que ce soit pour le verre (il n’a plus à faire ses preuves) ou l’acier de la couronne…

Pour ce qui est de la taille, je vous avoue que ce n’est vraiment pas habituel d’avoir un si grand cadran pour si peu de mécanisme, même s’il faut garder à l’esprit les capacités de suivi de la montre.

Mais on s’y habitue vite, c’est très lisible

La taille générale n’est pas gênante au quotidien, elle ne s’accroche pas (j’ai bricolé avec…), est plutôt légère donc se fait oublier.  

De notre expérience avec la Vivomove et également avec nos Vivoactive 3 (qui partagent le même bracelet), nous avons une totale confiance dans les bracelets Garmin silicone. Contrairement à ceux de Withings, ils ne se marquent pas, ne se déforment pas et n’attrapent pas la poussière. Aucune peur de les casser ne se fait ressentir et c’est plutôt tant mieux pour des traqueurs d’activité…

Le système pour les changer est standard désormais sur les montres connectées et vous pourrez donc accoler des bracelets cuir, plastique, NATO, nylon ou silicone de votre choix, Amazon en regorge.

Lisibilité : ok pour lire l’heure, pas tellement pour le reste.

Nous avons eu la montre en hiver, par chance, pendant un hiver peu ensoleillé mais on peut confirmer la lisibilité moyenne, voire nulle en plein soleil. En plein été, il se peut qu’il faille mettre la main dessus pour consulter les informations à l’écran : rien de trop contraignant donc, mais c’est à signaler. Par rapport à l’affichage lumineux de la Steel HR Sport, je pense avoir moins de problème avec la française qu’avec la Garmin. 

Autonomie : classique pour une montre hybride !

Il faut la recharger une fois par semaine environ, en fonction des activités effectuées. Ce n’est clairement pas au niveau de la Withings, mais franchement la recharger 1h une fois par semaine ça ne mange pas de pain …

Montre hybride oblige, même lorsqu’il n’y a plus de jus pour alimenter l’écran les aiguilles continuent de tourner, c’est déjà ça de pris par rapport aux montres connectées “classiques”…

Garmin Connect et fonctionnalités : excellente intégration

Pour du suivi d’activité quotidienne, on peut dire que la Vivomove est top. Les pas, les étages, une estimation des calories brulées, un suivi de la fréquence cardiaque en continu, sans parler des différentes activités à lancer pour encore plus de détails.

Un sportif un peu plus exigeant peu toutefois être frustré parce qu’on voit bien que l’application Connect sait faire pleins de choses mais qu’avec la Vivomove on est un peu limité. C’est un peu dommage puisqu’on sent que malgré tout, avec les données captées par cette montre, l’application pourrait s’ouvrir un peu et proposer plus de données analysées mais bon … On voit plutôt la Vivomove pour les “non-sportifs” et pour donner envie justement de passer à la vitesse supérieure en terme d’activité sportive … et en passant au moins à une Vivoactive … 😃

Ben a utilisé la Vivomove en complément d’un GPS touring de vélo et la combinaison des données remontées dans Connect lui a permis d’avoir une analyse très précise de ses trajets.

l’intégration dans l’écosystème Garmin est donc très réussie

Conclusion

La Vivomove est une très bonne montre hybride, excellente en traqueur d’activité, elle peut “faire le job” pour des activités un peu plus soutenues comme le footing ou le running, si tant est que vous ne souhaitiez pas consulter l’écran en exercice. C’est par ailleurs un bel objet, l’écran caché fait son petit effet : elle est très agréable au quotidien, et discrète.

Le seul risque finalement c’est de se rendre compte qu’on est plus geeko-sportif qu’on le pensait et de se dire qu’on est limité … La Vivoactive, sur laquelle nous sommes passée tous les deux, est quand même bien plus fun niveau personnalisation d’écran et est un bien meilleur outil pour suivre des activités soutenues (à nous deux, nous avons pu tester le vélo, la course à pied, la marche, le ski, le snowboard, le football).

Vous aimerez sûrement

Ajoutez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.