Image default
Smartphones

[Test] Sony Xperia Z5 Premium : plus qu’une vitrine technologique ?

“La 2K sur mobile ça sert à rien.” Qui n’a pas entendu cette phrase à l’arrivée des premiers smartphones équipés de dalles très haute définition ?

Et pourtant, force est de constater que la 2K sur terminaux portables s’est considérablement démocratisée : tablettes et smartphones avec écran 2K ont fleuri en 2015.

Samsung, Huawei, LG bien sûr, tous ont sorti au moins un terminal QHD.

Seul gros constructeur Android à ne pas avoir franchi le pas, Sony. Mais le constructeur japonais avait bien d’autres projets pour nos rétines en 2015 : être le premier constructeur à sortir un terminal mobile 4K. Voici donc le Sony Xperia Z5 Premium qui dispose d’une résolution UHD de 3840 par 2160 pour une densité de pixels de 806 par pouce ! Record dans l’industrie, gros titres dans la presse mais finalement, ce Z5 Premium : plus qu’une vitrine technologique ?

Design et ergonomie

Raté, ce n’est pas en 2015 que Sony fera le grand bond côté design.

On reste sur du déjà-vu chez Sony pour sa gamme Z.

Le plus intéressant des 3 modèles présentés est peut être finalement le Z5 Compact avec son dos en verre poli.
On retrouve donc le même type de smartphone que les années précédentes, plutôt fin, aux bords droits, sans fioritures esthétique. Un cadre en métal, deux plaques de verre et voilà le Z5 Premium. Contrairement au Z5 Compact donc, le verre à l’arrière est brillant et même bien brillant. A tel point que sur le modèle Chrome, vous aurez en prime un joli miroir intégré.

Remarquez c’est peut-être pour plaire aux amateurs de selfies qui peuvent du coup utiliser l’apn principal tout en se regardant !
Sur la face avant on retrouve les deux hauts parleurs frontaux discrètement intégrés au dessus et sous l’écran 5,5 pouces. Aux côtés du logo Sony, le selfiecam de 5,1Mpx et les capteurs de luminosité et de proximité.

La Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4K Nexus 6P
Sur la tranche gauche, on retrouve une trappe qui abrite le tiroir à carte SIM, mono ou dual, en fonction du modèle choisi et l’emplacement pour carte micro SD jusqu’à 200Go.
La Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4K

 

A droite se trouvent le bouton power avec le lecteur d’empreintes digitales, les boutons volume ainsi que le raccourci appareil photo, toujours aussi pratique. Grosse interrogation tout de même sur ce placement des touches de volume qui est bien trop bas ! C’était déjà limite sur le petit Z5 Compact mais là c’est franchement désagréable. Même pour la fonction Zoom dans l’appareil photo ce n’est pas pratique. Incompréhensible.
La Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4K empreinte digitaleLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4K

 

Sur le dessous, encore et toujours cette encoche pour dragonne (comme dans les années 90) et le port Micro USB (pas d’USB-C pour la gamme Z5).
La Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4K

 

Ecran

Le gros morceau de la fiche technique du Z5 Premium. Ecran 4K. UHD. 806 pixels par pouce.

Impressionnante sur le papier, vous n’aurez probablement que trop peu d’occasions de profiter de cette jolie définition.

Dans les faits, le Z5 Premium est “capable d’afficher de la 4K dans certaines situations”. Pour cela, il faudra que vous visualisiez ce que vous aurez filmé en 4K avec le smartphone, que vous regardiez les vidéos de démo incluses dans la galerie et … c’est à peu près tout. Youtube ? Netflix ? Non, pour l’instant, vous ne profiterez pas de Walter White en UHD sur votre Z5 Premium, la lecture étant impossible en 4K.

Pareil pour l’interface du smartphone qui n’affiche “que” de la Full HD. Non même pas de QHD ou “2K” ici, pour une histoire de ratio particulier.

Cet écran, même s’il est correct en terme de luminosité et colorimétrie, reste décevant donc.

L’arrivée massive de la réalité virtuelle donnera peut-être l’occasion au Z5 Premium de briller dans un casque type Cardboard mais ce n’est, à l’heure actuelle, pas le cas.

Logiciel et performances

Smartphone haut de gamme 2015 + Processeur Snapdragon 810 = 🔥

Du moins c’était bien le cas en début d’année, avec des One M9, Z3+ et autres G Flex 2 qui devenaient franchement inutilisables lorsqu’on les poussaient dans leurs retranchements. Si des mises à jour ont permis d’atténuer ce comportement, on attendait au tournant chaque smartphone embarquant cette puce.

Mais l’année passant, les constructeurs ont globalement réussi à dompter cet octocore comme en attestent les Nexus 6P et les Z5 de Sony.

Le Z5 Premium ne fait pas exception à la règle et je n’ai jamais senti de gêne en utilisant le smartphone, même pendant une séance de plusieurs minutes de capture vidéo en 4K.

Couplé aux 3 Go de mémoire vive, ce processeur est toujours aussi efficace pour gérer plusieurs tâches sans broncher, avec toutefois des performances un peu moins bonnes que sur l’excellent Z5 Compact. La faute probablement à la plus grande dalle, plus grande définition aussi.

Mais dans l’ensemble, Sony est parvenu a bien optimiser son interface maison et le Z5 Premium vous donnera entière satisfaction de ce côté là.

La Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4K

Pour plus de captures d’écran de l’interface nous vous redirigeons vers l’article du Z5 Compact, les deux étant strictement identiques.

Appareil photo

2015 aura été l’année où les smartphones sous Android sont enfin venus marcher sur les plates-bandes des iPhones en terme de photographie mobile. Certains sont même parvenus à les dépasser dans le coeur des fans et de la majorité de la presse High Tech. En effet, Samsung a mis tout le monde d’accord avec ses variantes du S6, Edge ou Note 5, considérés comme les meilleurs photophones de l’année 2015.

Sony avait donc fort à faire pour se distinguer sur ce terrain, lui qui est constamment attendu au tournant pour la photo sur smartphone. Tous les ans, nous nous étonnons de voir que la concurrence, qui s’équipe pourtant chez le nippon, parvient presque toujours à faire mieux que lui.

La réponse de Sony : un nouvel appareil photo 23Mpx à auto-focus ultra rapide, ouvrant à f2.3. Ce même capteur, passé entre les mains expertes de DxOMark s’est vu attribué la note de 87 et a pris la première place du podium, en compagnie du bien installé Galaxy S6 Edge +. Impressionnant donc.

Sur le papier, l’appareil a l’air très prometteur. Le bouton sur la tranche droite est bien sûr pour beaucoup dans cette impression d’utiliser un vrai compact. Côté software, l’application a été mise à jour et on s’y retrouve bien plus facilement qu’avant. Vous verrez l’application fonctionner dans notre vidéo en tête d’article.

Sony a fait grand bruit de son mode manuel et même s’il n’est pas aussi complet et intuitif que sur un Lumia 950 par exemple, on apprécie de pouvoir jongler entre des résolutions différentes, l’HDR, ainsi que de pouvoir régler la balance des blancs et corriger l’ISO manuellement.

Dans les faits, l’appareil photo de ce Z5 Premium est bon, sans nous avoir ébloui. Le Z5 Compact étant équipé du même capteur, vous pourrez jeter un oeil sur son test pour compléter la galerie que nous vous proposons ci-dessous.

La Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4KLa Revue Tech LRT Test Sony Xperia Z5 Premium 4K

Conclusion

Mitigé est donc notre ressenti à l’issue de notre période avec le Z5 Premium.

S’il partage presque toute sa fiche technique avec ses petits frères Z5 Compact et Z5, le smartphone se distingue par son argument marketing qu’est l’écran 4K. Mais le premier mot qui me vient à l’esprit pour qualifié cette caractéristique est bien : inutile. En l’état actuel, trop rares sont les occasions de tirer parti de cette résolution et vous aurez, la quasi majorité du temps, un affichage en Full HD. Non pas que cette résolution soit problématique, même sur un écran aussi grand mais l’argument marketing tombe bien vite. L’écran est capable d’afficher de la 4K. Voilà ce que vaut cette ligne sur la fiche technique.

Parmi les autres points décevants, notons l’autonomie, moyenne pour une telle capacité de batterie. Vous tiendrez la journée si vous ne l’utilisez pas trop intensivement.

Mais le Z5 Premium hérite aussi des bons points de la gamme, à savoir l’excellent lecteur d’empreintes digitales, le support des cartes Micro SD, une finition remarquable, une interface maison et des performances excellentes.

Aucune raison légitime de dépenser plus d’argent que sur le Z5 pour ce Z5 Premium, qu’on ne retiendra finalement que comme étant le premier smartphone capable d’afficher une résolution UHD. Rien de plus.

Attendons d’éventuelles futures mises à jour qui apporterons le support de la lecture Youtube ou Netflix en 4K et les usages de réalité virtuelle pour réviser notre jugement.

Vous aimerez sûrement

Ajoutez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.