Image default
Smartphones

[Prise en main] Huawei Mate X : le futur à portée de pli

À peine le MWC 2019 terminé, Huawei dépose ses valises à Paris, avenue des Champs-Elysées, pour nous présenter son tout premier smartphone pliable. Nous étions présents lors de cet événement et avons même pu prendre en main (littéralement) le Huawei Mate X : avis et impressions dans cet article.

Fort de son prix du Best in Show (meilleure innovation présentée lors du salon) remporté il y a quelques jours au MWC 2019, Huawei donnait rendez-vous à la presse française aujourd’hui pour découvrir son Mate X, ainsi que ses nouveaux ordinateurs portables (MateBook 13, MateBook 14, MateBook X Pro). Mais comme vous vous en doutez :

c’est bel et bien le smartphone pliable qui avait toute l’attention

durant la présentation des responsables de la marque, mais aussi la séance de prise en main qui s’en est suivie. À l’inverse de son seul vrai concurrent le Galaxy Fold de Samsung, le Huawei Mate X possède un écran flexible qui se retrouve à l’extérieur une fois le smartphone refermé : c’est cet élément qui a particulièrement attiré l’attention.

Parlons déjà de la fiche technique où l’on retrouve entre autres :

  • Écran flexible 6,6 vers 8 pouces
  • Batterie de 4 500 mAh
  • Recharge rapide SuperCharge 55W (85% en 30min)
  • Kirin 980
  • Modem 5G Balong 5000
  • 512 Go de stockage
  • 295g

Certaines informations peuvent être amenées à changer dans le futur étant donné que le constructeur chinois est toujours en train d’itérer sur son Mate X. Une chose que l’on sait déjà pour sûr : le smartphone sera disponible au 2nd semestre 2019 pour un tarif de 2 300 euros. Première génération d’une technologie innovante oblige, l’addition est assez salée en effet, mais le produit est surtout destiné à créer un nouveau segment de marché. Néanmoins tous ces détails perdent tout de suite de leur importance une fois qu’on a vraiment l’appareil sous les yeux et en main !

Et autant vous dire que le Huawei Mate X en jette !

De prime abord c’est vraiment ce qu’on s’attend à voir lorsqu’on nous parle de smartphone pliable. Le Mate X est donc constitué d’une seule et unique dalle de 8 pouces en technologie POLED. Une fois plié, la surface utilisable passe maintenant à 6,6 pouces, avec une section de la partie supérieure du téléphone destinée à un bouton “Selfie” (personnalisable dans le futur).

Autre chose qui frappe, le côté pliable mis à part, est la présence de bordures assez fines sur ce Mate X. Le sens du pli qu’a choisi Huawei lui permet de caser toutes les cameras à l’arrière du smartphone. De ce fait, quand vous serez devant une vidéo YouTube ou Netflix, vous aurez vraiment accès à toute la surface de l’écran. Comment prendre un selfie me demanderez-vous ? C’est très simple vous répondrai-je ! Huawei a pensé à activer les “2 côtés” de l’écran flexible pour permettre au photographe ainsi qu’à son (ses) sujet(s) d’avoir accès à l’aperçu : malin.

Une fois que j’ai eu le Mate Xen main, 2 sentiments se sont affrontés. Avant toute chose : l’excitation face à la nature novatrice de l’objet. On s’attendait à un smartphone plus lourd mais pas du tout, et la marque essaie encore de l’alléger apparemment. Le Mate X arbore globalement une épaisseur de 11 mm qui semble faire la fierté de Huawei, comparée à “la concurrence“. Il faut avouer que la prouesse est à saluer lorsqu’on voit le pavé que devient le Galaxy Fold une fois fermé. La protubérance le long du côté droit ne m’a pas gênée plus que ça et la qualité de l’écran était au rendez-vous.

C’est au niveau de l’écran lui-même que s’est porté mon second sentiment : le doute. En effet comme je vous le disait plus haut, le Huawei Mate X arbore une dalle POLED … en plastique donc. Certains journalistes présents ont profité de la session de questions/réponses pour demander plus d’informations sur la capacité de cet écran à résister aux chocs et aux rayures. D’après l’un des hauts responsables de la marque présent pour l’occasion, Huawei a développé un polymère particulier pour son Mate X, de sorte que ces questions ne soient pas un problème pour le smartphone.

Dans la pratique, il s’agit tout de même d’une surface en plastique, donc la sensation sous le doigt, et surtout sous les yeux, diffère du verre auquel on est habitué (bonjour les reflets). Durant les 2 premières minutes d’utilisation, on a clairement peur de manipuler l’écran par crainte de le casser, mais ce sentiment s’estompe assez rapidement au final.

Le fonctionnement de la charnière est bien pensé d’ailleurs

Lorsque le smartphone est plié, il faut appuyer sur un bouton logé au milieu de la protubérance qui contient les modules photos. Ce bouton va permettre de désactiver le mécanisme qui garde l’écran plié et on pourra donc ouvrir le smartphone à l’angle qui nous convient. Une fois notre petite affaire terminée, on n’a plus qu’à le plier à nouveau et un petit bruit de clips vient nous confirmer que l’écran est bien replié. Pour info on entend le plastique de l’écran se plier pendant l’opération, mais peut-être que Huawei va palier ce problème d’ici à la commercialisation.

Vivement la sortie officielle du Mate X dans quelques mois donc pour vous proposer un test en bonne et due forme, notamment sur la résistance de la charnière, la qualité des modules photo qui m’ont semblé capturer d’excellents clichés d’après les quelques tentatives que j’ai pu faire, etc.

En attendant, Huawei peut se targuer d’avoir réussi à proposer un smartphone pliable qui semble pour l’instant voler la vedette à Samsung et son Galaxy Fold. On espère juste que d’ici à la commercialisation de ces produits, un certain nombre de développeurs aient déjà mis à disposition des consommateurs des applications compatibles : l’espoir fait vivre comme on dit !


Vous aimerez sûrement

Ajoutez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.