Lecture en cours
[Avis] Un mois avec le Samsung QLED 65Q9FN : comment je vais vivre après ça ?

Détails
Modèle

TV QLED 65Q9F 2018, Ecran Quantum Dot

Système

Smart TV

Dimensions

Dimensions nettes avec pied (L x H x P)
1450.1 x 899.9 x 353.4 mm

Poids

Poids de l'ensemble avec pied
30.9 kg

Écran

QLED 4K 3,840p x 2,160p
HDR+ / HDR 2000
Ultra Black Elite

Processeur

Q Engine

Connectivité

Wi-Fi
Télécommande universelle compacte

Connectiques

4 x HDMI
3 x USB
1 x Ethernet
1 x Audio optique

Coloris

Noir

Prix officiel

3199,00 €

Je n’étais pas prêt…

Pas prêt je vous dis.

Il faut savoir qu’à la base je souhaitais plutôt essayer un 50 voir 55 pouces. Alors quand Samsung m’a proposé le 65 pouces j’ai eu un moment d’hésitation. Et comme d’habitude dans ces cas là, j’applique ma philosophie : on accepte et on voit si il y a un problème après.

Donc j’ai accepté. Et j’ai senti un vent de panique en voyant le livreur sortir la table de ping-pong boîte du camion. Et puis tout est allé très vite, la TV était sortie, le pied monté en 3 tours de vis, les branchements faits en moins de temps qu’il n’en faut pour dire “One connect” et hop, je lançais Red Dead Redemption 2 sur cet écran QLED 4K de 165cm de diagonale…

QUELLE.CLAQUE.

Alors oui, je venais d’un Full HD LED de 40 pouces (1m de diagonale). Forcément la marche était grande (sans mauvais jeu de mot).

Mais des écrans 4K j’en avais déjà vu, de la LED et même de l’OLED. Jamais de QLED je l’avoue, j’ai découvert cette technologie avec le Q9.

L’un des principaux avantages de cette technologie mise en avant par Samsung par rapport à l’OLED du concurrent LG c’est le côté “inorganique” des matériaux qui font l’écran (oui, le O de OLED ça vient de “Organic”). Matériaux non organiques signifie pour Samsung absence de risque de marquage typique des écran OLED ou AMOLED sur vos smartphones (ou burn-in) lié à l’affichage, pendant une longue période, d’éléments fixes à l’écran (pensez à l’affichage “LIVE” ou une horloge par exemple. Le gros avantage de l’OLED sur le QLED en revanche est à rechercher du côté de la colorimétrie et notamment du contraste avec des noirs “infinis” puisque les pixels sont individuellement éteints. Les écrans OLED ont également tendance à être plus fins que les écrans embraquant une autre technologie, à cause justement de l’absence de composant de rétroéclairage (si vous voulez plus de détails sur cette technologie, je vous redirige vers le site officiel ou chez les pros des Numériques.

Ceci étant dit, je vous laisse apprécier ces quelques photos pour vous faire une idée de la taille de la bête et de son intégration (ou pas) sur mon meuble TV (qui pour information mesure 1m20 de large…).

Vous noterez qu’aucun câble n’est apparent à l’arrière de la TV et pour cause, tout est déporté via un câble unique (oui même l’alimentation) qui passe à l’intérieur du pied et qui va se loger dans le fameux boîtier “One Connect” qui porte bien son nom donc. Shield TV, PS4 pro et Switch, tout est branché à ce boîtier que j’ai glissé sous le meuble. C’est réussi et une fois passée la première configuration de la TV, c’est complètement indolore à l’usage.

La théorie, les spécifications c’est intéressant, c’est bien en introduction mais vous voulez savoir ce que ça donne à l’utilisation. Vous êtes au bon endroit. Malgré l’ambiance “déménagement” à la maison j’ai pu tester le Q9 pour :

  • du jeu gourmand et intense sur une PS4 Pro qui crachait ses tripes sur RDR2 ;
  • du jeu nerveux et coloré sur la Switch (Super Smash Bros Ultimate <3, MK8 Deluxe, Hollow Knight) ;
  • des films et séries en 4K sur Netflix/Youtube (via la Shield TV mais vous retrouvez ces applications directement sur le Q9 via l’OS maison) ;
  • de la TV classique via Molotov (toujours sur Shield TV).

L’expérience a été enrichissante à plus d’un titre. Tout d’abord sur le plan ergonomique : j’avais des doutes quant à la taille de ce monstre par rapport à mon petit salon de banlieue parisienne, en terme d’intégration dans la pièce (impossible de voir autre chose que cette dalle gigantesque) et de recul (je reviendrai sur ce problème plus loin). Mes doutes étaient fondés, 65 pouces dans moins de 20m2 c’est non.

Video/Série/Film

De ces observations découlent la question même de l’avantage de la 4K sur la Full HD et je dois avouer que pour le coup j’ai été agréablement surpris. Peut-être est-ce la technologie utilisée par Samsung pour ses écrans haut de gamme mais j’ai franchement ressenti une différence entre Breaking Bad en 1080p et Breaking Bad en 4K, à recul équivalent. Par contre, dès qu’il s’agit de regarder la TV en HD/Full HD ça bave pas mal et un recul d’au moins 2m est nécessaire sous peine d’avoir l’impression de regarder Bruce Toussaint présenter son émission sur GameBoy Color.

Jeu

Enfin pour le jeu, que ce soit sur PS4 Pro ou sur Switch, j’ai été bluffé par le gain apporté par ce Q9 surpuissant qui n’affiche aucun artefact de rémanence ou de flou pendant des phases intenses de mouvements dans tous les sens dans Smash Bros. De même en terme de latence, sur un jeu aussi exigeant que Hollow Knight pour ses placements millimétrés je dois avouer encore une fois avoir été bluffé.

En somme, qu’il s’agisse de contempler le crâne glabre et rempli de mauvaises pensées de Walter White, de se décrocher la mâchoire devant le rendu du monde créé par les génies de chez Rockstar ou d’inviter 7 ami.e.s pour les éclater à Smash Bros, ce Q9 coche toutes les cases.

Conclusion

Comment conclure cet article de façon rationnelle et raisonnée…? Est-ce que ce mois en présence du Q9 a été réel ? Comment revenir à la réalité ? Ais-je été convaincu par cette technologie QLED, alors même que je m’apprêtais sérieusement à me pencher sur la question du renouvellement de ma TV en ne jurant que par l’OLED ?

Autant de questions qu’il convient de mettre en regard d’un point fondamental : le prix. Et à 3.199,00 € TTC sur le site officiel, on peut dire que ça pique. Un peu (sauf pour notre ami Charles).

Mais le 55 pouces, plus raisonnable en terme de taille pour un appartement et abordable en terme de prix (2.299,00 €), me paraît être un choix de premier ordre. Samsung propose bien sûr des facilités de paiement en 3 ou 4 fois sans frais et il y a même un remboursement de 200 € pour tout achat d’un TV Q9 (55, 65 ou 75 pouces) jusqu’au 8 janvier 2019. La location sur 60 mois est également possible avec des mensualités à 40 €. Bref, si la question du prix est écartée par ces propositions que reste-t-il comme obstacle ?

Les avantages de l’OLED ? Contrebalancés par la durée de vie à priori supérieure du QLED.

L’encombrement ? Si l’on opte plutôt pour le modèle 55 pouces et avec le système One Connect on est franchement épargné de ce côté là, surtout que Samsung propose plusieurs accessoires pour poser la TV, un pied rond, un trépied voir carrément un support mural (et là le discret câble One Connect prend tout son sens pour effacer la TV de votre décoration d’intérieur).

En clair, la proposition de Samsung tient la route et la concurrence. En s’écartant de la techno OLED (qui a pourtant fait sa renommée dans le monde du smartphone) laissée à LG et Sony, Samsung et son QLED offrent au consommateur un choix. Et le choix c’est bien. J’invite chacun à se faire sa propre idée des deux technologies parce que tout les tests, photos, avis, éditos, expertises sur ce genre de produit ne peuvent pas remplacer votre perception des couleurs ni vos goûts en terme d’image (wiseman Chris).

Pour ma part je suis conquis et donc perdu, mes recherches pour la prochaine TV sont réinitialisées et je vais désormais prendre en compte le QLED en plus de l’OLED.

À propos de l'auteur
Aram Sulukdjian
Aram Sulukdjian
● Senior Editor pour La Revue Tech, dans le bain des nouvelles technologies depuis son premier StarTac. ● Sous Android depuis son HTC Desire, ni les Blackberry ni les iPhone ne lui apportent autant de satisfactions et de frayeurs que lors du flash d'un recovery custom. ● Egalement juriste, musicien et un peu sportif. ● "Comme une journée bien remplie nous donne un bon sommeil, une vie bien vécue nous mène à une mort paisible." L. De Vinci.
Commentaires
Laisser un commentaire

Poster un commentaire